Partager cet article

Merci !

Pour la troupe, ce début d’année est particulier car il est marqué par des départs dans la maitrise. Comme annoncé à la fin du dernier camp, Guillaume Bocquet et Hadrien Lantremange, respectivement Raton Laveur et Daguet, ont décidé de tirer leur révérence dans le scoutisme. Deux chefs, deux personnalités bien distinctes mais complémentaires, qui auront construit la troupe ces trois dernières années.

Raton Laveur était chef de troupe depuis trois ans. Aidé de quelques amis routiers, il a pris la tête de la 5ème Bruxelles en 2008 alors qu’elle n’était pas au mieux. Il a su lui donner un nouvel élan, lui redonner une vie et un avenir à force de centaines d’heures passées à organiser activités, week-ends et diverses réunions de troupe, de HP, de maitrise, de parents, etc. Avec son talent d’organisation infaillible, son imagination sans borne, sa forte motivation et son tempérament catégorique, Raton Laveur a été un chef de troupe exemplaire que les suivants auront du mal à égaler. Ceux qui l’ont côtoyé pendant ces trois années passées pourront témoigner qu’il a donné corps et âme à la troupe, pour faire grandir les jeunes qui lui ont été confiés, pour leur faire vivre l’Aventure scoute à fond et pour les faire progresser dans le respect des valeurs essentielles.

Daguet a également décidé de prendre sa retraite dans le scoutisme. Daguet était assistant depuis trois ans à la troupe et l’a marquée en bien des aspects. Les scouts garderont sans doute de lui l’image d’un chef admirablement ami de la nature qui a su leur donner un nouveau regard sur le monde qui nous entoure. Pour la maitrise, Hadrien était un chef atypique mais tellement complet, un organisateur de jeux que l’on regrettera, un pédagogue intelligent et un boute-en-train hors pair. Qu’il soit une fois de plus vivement remercié pour ses services, sa patience, son talent et ses leçons de vie.

Ces quelques mots ne sont rien en comparaison de ce que ces deux chefs ont donné ces trois dernières années. Ils ont été des moteurs essentiels à la construction de la troupe et sans eux, celle-ci ne serait pas ce qu’elle est maintenant. Leur départ va créer un vide dans la maitrise qu’il ne sera pas aisé de combler.

Bien évidement, l’histoire ne s’arrête pas ici. En effet, soyez assurés que la nouvelle maitrise continuera sur la même voie et dans le même esprit en mettant tout en œuvre pour faire vivre à la troupe de nouvelles aventures passionnantes.


>> Commenter cet article

Vos réactions

Le 06 novembre 2011

Laurence Davin

Très bel hommage , tu as su trouver les mots justes !
Nous avons eu la chance de croiser le route de Guillaume (et de la troupe)l'année dernière à la veille du camp 2010 alors que notre fils vivait au plus mal son scoutisme au sein d'une autre troupe.
Guillaume a eu confiance en lui et a accepté au pied levé de l'emmener avec vous au camp .
Depuis ce jour , ce n'est que du pure bonheur et pleins de bons souvenirs.
Et comme tu le dis si bien , l'histoire ne s'arrête pas pour autant !

Poster un commentaire

Partager cet article --- Posté par : Vivien --- Le 05 septembre 2011

Contacter le webmaster |